Pourquoi suivre un traitement? Parce que l’hépatite C est curable | vivresanshepatitec.ca

Treatment Options

Les médicaments mentionnés ci-après sont commercialisés au Canada. Consultez toujours un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien) avant de commencer à prendre un médicament. L'information qui suit n'est qu'un résumé et ne donne pas tous les renseignements à propos de ces médicaments.

Cliquez sur l'onglet du produit souhaité pour en apprendre plus sur ce médicament.

Mises en garde et précautions importantes

L’évolutivité de l’hépatite B (p. ex. inflammation du foie) peut augmenter pendant un traitement par des antiviraux tels que ceux décrits ci-après, et parfois entraîner une insuffisance hépatique et la mort (voir la section « Autres mises en garde à connaître » pour plus de détails sur chaque médicament).

Daklinza®
daclatasvir
Epclusa®
sofosbuvir/
velpatasvir
Galexos®
siméprévir
Harvoni®
lédipasvir/
sofosbuvir
Holkira Pak®
Comprimé 1 :
ombitasvir/
paritaprévir/
ritonavir
Comprimé 2 :
dasabuvir
MaviretMC
glécaprévir/
pibrentasvir
Sovaldi®
sofosbuvir
SunvepraMC
asunaprévir
TechnivieMC
ombitasvir/
paritaprévir/
ritonavir
VoseviMC
sofosbuvir/
velpatasvir/
voxilaprévir
Zepatier®
elbasvir/
grazoprévir
À qui ce médicament est-il destiné?

Daklinza® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

Epclusa® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

Galexos® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

Harvoni® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus) et l'enfant (de 12 à moins de 18 ans).

Holkira Pak® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

MaviretMC est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

Sovaldi® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

SunvepraMC est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

TechnivieMC est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

VoseviMC est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus) infecté par :

  • le génotype 1, 2, 3, 4, 5 ou 6 ayant reçu un traitement précédent contre le virus de l’hépatite C (VHC) qu’on appelle un inhibiteur de la NS5A;
  • le génotype 1, 2, 3 ou 4 ayant reçu un traitement précédent contre le VHC contenant du sofosbuvir sans un inhibiteur de la NS5A

Zepatier® est utilisé pour traiter l'infection chronique (de longue durée) causée par le virus de l'hépatite C chez l'adulte (18 ans ou plus).

Quels génotypes du virus de l'hépatite C ce médicament peut-il traiter?

Génotypes 1, 2 ou 3

Génotypes 1, 2, 3, 4, 5 ou 6

Génotypes 1 ou 4

Adulte (18 ans ou plus) : génotypes 1, 2, 3, 4, 5 ou 6
Enfant (de 12 à moins de 18 ans) : génotype 1

Génotype 1

Génotypes 1, 2, 3, 4, 5 ou 6

Génotypes 1, 2, 3 ou 4

Génotypes 1 ou 4

Génotype 4

Génotypes 1, 2, 3, 4, 5 ou 6

Génotypes 1, 3 ou 4

Comment prendre ce médicament?

Un comprimé une fois par jour, avec ou sans aliments

Ne prenez pas Daklinza® seul. Votre professionnel de la santé vous indiquera les autres médicaments à prendre avec Daklinza®.

Un comprimé une fois par jour, avec ou sans aliments

Votre professionnel de la santé pourrait vous prescrire Epclusa® en association avec la ribavirine.

Une capsule une fois par jour avec des aliments

Galexos® est administré avec d’autres médicaments pour le traitement de l’hépatite C.

Un comprimé une fois par jour, avec ou sans aliments

Votre professionnel de la santé pourrait vous prescrire Harvoni® en association avec la ribavirine.

Tous les matins : prendre deux comprimés roses et un comprimé beige avec des aliments.
Tous les soirs : prendre un comprimé beige avec des aliments.

Votre professionnel de la santé pourrait vous prescrire Holkira Pak® en association avec la ribavirine.

Trois comprimés en une seule fois chaque jour, avec de la nourriture

Un comprimé une fois par jour, avec ou sans aliments

Sovaldi® ne doit pas être pris seul. Sovaldi® est utilisé en association avec la ribavirine ou un peginterféron et la ribavirine. Lisez les renseignements pour les patients sur la ribavirine et(ou) le peginterféron si votre professionnel de la santé vous dit de prendre de la ribavirine ou du peginterféron et de la ribavirine.

Une capsule deux fois par jour avec ou sans aliments

Ne prenez pas SunvepraMC seul. SunvepraMC est utilisé en association avec le daclatasvir (Daklinza®) ou le daclatasvir (Daklinza®), le peginterféron alfa et la ribavirine.

Deux comprimés une fois par jour le matin avec des aliments

Votre professionnel de la santé pourrait vous prescrire TechnivieMC en association avec la ribavirine.

Un comprimé une fois par jour avec des aliments

Un comprimé une fois par jour à la même heure tous les jours, avec ou sans aliments

Votre professionnel de la santé pourrait vous prescrire Zepatier® en association avec la ribavirine ou le sofosbuvir.

Pendant combien de temps devrai-je prendre ce médicament?

12 ou 24 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

12 semaines

12, 24 ou 48 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

8, 12 ou 24 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

12 ou 24 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

8, 12 ou 16 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

12 ou 24 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

24 semaines

12 semaines

12 semaines

8, 12 ou 16 semaines

Votre professionnel de la santé déterminera combien de temps vous devrez prendre ce médicament.

Dans quels cas ne faut-il pas prendre ce médicament?
  • Si vous êtes allergique à ce médicament ou à tout autre ingrédient de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).

Ne prenez pas Daklinza® si vous prenez :

  • de la carbamazépine (Carbatrol®*, Epitol®*, Equetro®*, Tegretol®) ou de l’oxcarbazépine (Oxtellar XR®*, Trileptal®);
  • de la dexaméthasone (administrée par injection ou prise par voie orale);
  • du phénobarbital (Luminal®*);
  • de la phénytoïne (Dilantin®, Phenytek®*);
  • de la rifabutine (Mycobutin®);
  • de la rifampicine (Rifadin®, Rifamate®*, Rifater®, Rimactane®*);
  • de la rifapentine (Priftin®*);
  • du millepertuis (Hypericum perforatum) ou un produit qui contient du millepertuis.

* Non commercialisé au Canada.

  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Si vous êtes allergique à ce médicament ou à tout autre ingrédient de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Votre professionnel de la santé vous a dit que vous aviez subi une perte modérée ou grave de la fonction du foie.
  • chlorhydrate d’alfuzosine (Xatral®)
  • astémizole*
  • bosentan (Tracleer®)
  • carbamazépine (Tegretol®)
  • cisapride*
  • colchicine pour les patients qui ont certains problèmes de reins ou de foie
  • dronédarone (Multaq®)
  • médicaments contenant de l’éfavirenz (Sustiva®, Atripla®)
  • médicaments contenant de l’ergot, y compris :
    • ergonovine*
    • tartrate d’ergotamine*
    • ergotamine (Bellergal Spacetabs®)
    • mésylate de dihydroergotamine (Migranal®)
    • methylergonovine*
  • médicaments contenant de l’éthinyl estradiol tels que ceux que renferment la plupart des contraceptifs oraux et des anneaux vaginaux utilisés à des fins de contraception
  • étravirine (Intelence®)
  • acide fusidique (administré par voie générale)*
  • gemfibrozil
  • lovastatine
  • lurasidone (Latuda®)
  • midazolam (administré par voie orale)
  • modafinil (Alertec®)
  • névirapine (Viramune®)
  • phénytoïne (Dilantin®)
  • phénobarbital
  • pimozide (Orap®))
  • rifampine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®)
  • salmétérol (Advair Diskus®, Serevent Diskus®)
  • citrate de sildénafil (Revatio®) pour un problème pulmonaire, l’hypertension artérielle pulmonaire
  • simvastatine
  • millepertuis ou herbe de Saint-Jean (Hypericum perforatum) ou produits contenant du millepertuis
  • terfénadine*
  • triazolam

* Non commercialisé au Canada.

  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous a dit que vous aviez subi une perte grave de la fonction du foie.

Ne prenez pas MaviretMC si vous prenez l'un des médicaments suivants :

  • atazanavir (Evotaz®, Reyataz®)
  • atorvastatine (Lipitor®)
  • dabigatran etexilate (Pradaxa®)
  • médicaments contenant de l’éthinyl estradiol tels que les comprimés et les anneaux vaginaux utilisés à des fins de contraception
  • rifampine (Rifadin®, Rofact®)
  • simvastatine (Zocor®)
  • Si vous êtes allergique à ce médicament ou à tout autre ingrédient de ce produit.
  • Si vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Si vous êtes allergique à ce médicament ou à tout autre ingrédient de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous conseille de prendre le peginterféron alfa et la ribavirine en association avec ce médicament alors que vous ou votre partenaire êtes enceinte ou voulez le devenir.
  • Si vous avez certains problèmes de foie autres que l’hépatite C, tel qu’il a été déterminé par votre professionnel de la santé. Si vous avez ou avez eu des problèmes de foie, informez-en votre professionnel de la santé.
  • Antipsychotique : thioridazine*
  • Anticonvulsivants : phénytoïne (Dilantin®, Phenytek®*), carbamazépine (Carbatrol®*, Epitol®*, Equetro®*, Tegretol®), phénobarbital (Luminal®*), oxcarbazépine (Oxtellar XR®*, Trileptal®)
  • Anti-infectieux : rifampicine (Rifadin®, Rifamate®*, Rifater®, Rimactane®*), rifabutine (Mycobutin®), rifapentine (Priftin®*), nafcilline*, clarithromycine (Biaxin®, Prevpac®*), érythromycine (E.E.S.®, ErycMC, Ery-Tab®, Erythrocin®, Erythrocin® Stearate), télithromycine*
  • Antagoniste des récepteurs de l’endothéline : bosentan (Tracleer®)
  • Glucocorticoïde systémique : dexaméthasone (administrée par injection ou prise par voie orale)
  • Produits à base d’herbes médicinales : millepertuis (Hypericum perforatum) ou produit contenant du millepertuis
  • Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH : éfavirenz (Sustiva®, Atripla®), étravirine (Intelence®), névirapine (Viramune®)
  • Inhibiteurs de la protéase du VIH : atazanavir (Reyataz®), darunavir/ritonavir, indinavir (Crixivan®), lopinavir/ritonavir (Kaletra®), nelfinavir (Viracept®), ritonavir (Norvir®), saquinavir (Invirase®), fosamprénavir (Telzir®)
  • Stimulant pharmacocinétique : cobicistat ou schéma thérapeutique contenant du cobicistat
  • Stimulant : modafinil (Provigil®)
  • Antifongiques : kétoconazole (pris par voie orale) (Nizoral®), itraconazole (pris par voie orale) (Sporanox®, Onmel®*), voriconazole (pris par voie orale ou administré par injection) (Vfend®), fluconazole (pris par voie orale ou administré par injection) (Diflucan®), posaconazole (Posanol®)
  • Inhibiteurs calciques : diltiazem (Cardizem®, Dilacor XR®, Tiazac®), vérapamil (Covera-HS®*, Calan®*, Verelan®)
  • Immunosuppresseur : cyclosporine (Neoral®, Sandimmune®)
  • Hypolipidémiant : gemfibrozil

* Non commercialisé au Canada.

  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Votre professionnel de la santé vous a dit que vous aviez subi une perte modérée ou grave de la fonction du foie.
  • chlorhydrate d'alfuzosine (Xatral®)
  • astémizole*
  • bosentan (Tracleer®)
  • carbamazépine (Tegretol®)
  • cisapride*
  • colchicine pour les patients qui ont certains problèmes de reins ou de foie
  • dronédarone (Multaq®)
  • médicaments contenant de l’éfavirenz (Sustiva®, Atripla®)
  • médicaments contenant de l'ergot, y compris :
    • ergonovine*
    • tartrate d’ergotamine*
    • ergotamine (Bellergal Spacetabs®)
    • mésylate de dihydroergotamine (Migranal®)
    • méthylergonovine*
  • médicaments contenant de l’éthinyl estradiol tels que ceux que renferment la plupart des contraceptifs oraux et des anneaux vaginaux utilisés à des fins de contraception
  • étravirine (Intelence®)
  • acide fusidique (à action générale)*
  • lovastatine
  • lurasidone (Latuda®)
  • midazolam (administré par voie orale)
  • modafinil (Alertec®)
  • névirapine (Viramune®)
  • phénytoïne (Dilantin®)
  • phénobarbital
  • pimozide (Orap®)
  • rifampine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®)
  • salmétérol (Advair Diskus®, Serevent Diskus®)
  • citrate de sildénafil (Revatio®) pour un problème pulmonaire, l'hypertension artérielle pulmonaire
  • simvastatine
  • millepertuis ou herbe de Saint-Jean (Hypericum perforatum) ou produits contenant du millepertuis
  • terfénadine*
  • triazolam

* Non commercialisé au Canada.

  • Si vous êtes allergique au sofosbuvir (également appelé Sovaldi® lorsqu’il est utilisé en monothérapie), au velpatasvir (également appelé Epclusa® lorsqu’il est utilisé avec du sofosbuvir), au voxilaprévir ou à l’un ou l’autre des ingrédients de ce produit.

Ne prenez pas VoseviMC si vous utilisez :

  • le dabigatran étexilate (Pradaxa®), un médicament utilisé pour traiter les caillots sanguins;
  • la rifampine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • le phénobarbital, un médicament utilisé pour traiter l’anxiété et contrôler les crises épileptiques;
  • la phénytoïne (Dilantin®), un médicament utilisé pour contrôler les crises épileptiques;
  • la rosuvastatine (Crestor®), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • le millepertuis (Hypericum perforatum), un produit à base de plante utilisé pour traiter l’anxiété et la dépression.
  • Si vous êtes allergique à l'un des médicaments ou des autres ingrédients de ce produit.
  • Si votre professionnel de la santé vous dit que vous devez aussi prendre de la ribavirine et vous êtes enceinte ou vous voulez le devenir (ou votre partenaire est enceinte ou veut le devenir).
  • Si vous souffrez de troubles modérés ou graves touchant le foie.
  • médicament contre la tuberculose : rifampine
  • inhibiteurs de la protéase du VIH comme l’atazanavir, le darunavir, le lopinavir, le saquinavir ou le tipranavir
  • médicaments contre le VIH : éfavirenz (Sustiva®) ou étravirine (Intelence®)
  • cyclosporine pour prévenir le rejet d’un organe après une greffe
  • médicaments contre l’épilepsie et les convulsions : carbamazépine (Tegretol®) ou phénytoïne (Dilantin®)
  • millepertuis (Hypericum perforatum, un médicament à base de plantes médicinales) contre la dépression ou d’autres problèmes
Quels sont les produits médicinaux pouvant interagir avec ce médicament de marque?

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Daklinza® et d’autres médicaments peuvent interagir entre eux. Ces interactions peuvent faire en sorte que vous ayez une quantité excessive ou insuffisante de Daklinza® ou d’autres médicaments dans l’organisme, ce qui risque de modifier la façon dont ces médicaments agissent, ou encore de provoquer des effets secondaires. Ne commencez pas à prendre un nouveau médicament sans d’abord en parler à votre professionnel de la santé.

Daklinza® peut interagir avec :

  • amiodarone (Cordarone®, Pacerone®*)
  • atazanavir (Reyataz®)/ritonavir (Norvir®) et atazanavir/cobicistat (Evotaz®); vous pourriez devoir prendre une dose plus faible de Daklinza®
  • atorvastatine (Caduet®, Lipitor®, LiptruzetMC*)
  • bocéprévir (Victrelis®)
  • bosentan (Tracleer®)
  • clarithromycine (Biaxin®, Prevpac®*)
  • association d'elvitégravir/de cobicistat/d'emtricitabine/de fumarate de ténofovir disoproxil (Stribild®); vous pourriez devoir prendre une dose plus faible de Daklinza®
  • mésilate de dabigatran etexilate (Pradaxa®)
  • digoxine (Digifab®, Digox®, Lanoxin®)
  • diltiazem (Cardizem®*, Cardizem CD®, Cardizem LA®*, Tiazac®, Cartia XT®*, Dilacor XR®*, Dilt-CD*, Diltzac*, Taztia XT*)
  • éfavirenz (Sustiva®, Atripla®); vous pourriez devoir prendre une dose plus élevée de Daklinza®
  • étravirine (Intelence®)
  • érythromycine
  • fluvastatine (Lescol®)
  • itraconazole (Sporanox®, Onmel®*)
  • kétoconazole (pris par voie orale) (Nizoral®); vous pourriez devoir prendre une dose plus faible de Daklinza®
  • modafinil (Provigil®)
  • nafcilline*
  • névirapine (Viramune®)
  • pitavastatine (Livalo®*)
  • posaconazole (Noxafil®*)
  • pravastatine (Pravachol®)
  • rosuvastatine (Crestor®)
  • simvastatine (Simcor®*, Vytorin®*, Zocor®)
  • télaprévir (Incivek®)
  • télithromycine (Ketek®*)
  • vérapamil (Covera-HS®*, Calan®*, Verelan®)
  • voriconazole

* Non commercialisé au Canada.

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec Daklinza®. Vous devriez connaître tous les médicaments que vous prenez. Gardez une liste des médicaments que vous prenez et montrez-la à votre professionnel de la santé lorsque vous obtenez un nouveau médicament.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Epclusa® peut interagir avec :

  • amiodarone (Cordarone®), un médicament utilisé pour traiter certains rythmes cardiaques anormaux;
  • carbamazépine (Tegretol®), un médicament utilisé pour traiter les crises d’épilepsie, les douleurs aux nerfs et le trouble bipolaire;
  • digoxine (Lanoxin®, Toloxin®), un médicament utilisé pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive et un certain rythme cardiaque anormal (fibrillation auriculaire);
  • éfavirenz (Sustiva®, Atripla®), un médicament utilisé pour traiter le VIH;
  • des médicaments contre l’indigestion, les aigreurs gastriques ou les ulcères. Par exemple, nizatidine (Axid®), famotidine (Pepcid AC®, Peptic Guard®, Ulcidine®), cimétidine (Tagamet®), ranitidine (Zantac®), esoméprazole (Nexium®), lansoprazole (Prevacid®), oméprazole (Losec®), rabéprazole (Aciphex®) et pantoprazole (Pantoloc®) ou des antiacides (comme Tums®, Rolaids® ou Alka-Seltzer®) qui contiennent un ingrédient protégeant l’estomac;
  • oxcarbazépine (Trileptal®), un médicament utilisé pour contrôler les crises épileptiques;
  • phénobarbital, un médicament utilisé pour traiter l’anxiété et contrôler les crises épileptiques;
  • phénytoïne (Dilantin®), un médicament utilisé pour contrôler les crises épileptiques;
  • rifabutine (Mycobutin®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • rifampine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • rosuvastatine (Crestor®), un médicament utilisé pour traiter les taux de cholestérol élevés et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • millepertuis (Hypericum perforatum), un produit à base de plantes utilisé pour l’anxiété et la dépression;
  • tipranavir (Aptivus®) ou tipranavir/ritonavir (Aptivus® et Norvir®), des médicaments utilisés pour traiter le VIH;
  • fumarate de ténofovir disoproxil (Atripla®, Complera®, Stribild®, Truvada®, Viread®) pour traiter le VIH.

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec Epclusa®. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Galexos® et d’autres médicaments peuvent interagir les uns avec les autres.

Galexos® peut interagir avec :

  • médicament pour traiter les rythmes irréguliers du cœur, comme la digoxine, la disopyramide, la flécaïnide, la mexilétine, la propafénone et la quinidine (pris oralement) ou l’amiodarone;
  • médicament pour traiter les infections bactériennes, comme la clarithromycine, l’érythromycine (pris oralement ou administré par injection) et la télithromycine;
  • médicament pour prévenir les caillots sanguins, comme la warfarine;
  • médicament pour prévenir les crises convulsives, comme la carbamazépine, l’oxcarbazépine, le phénobarbital et la phénytoïne;
  • médicament pour traiter les infections fongiques, comme l’itraconazole, le fluconazole, le kétoconazole, le posaconazole et le voriconazole (pris oralement ou administrés par injection);
  • médicament pour traiter des infections telles que la tuberculose, comme la rifabutine, la rifampicine et la rifapentine;
  • médicament pour abaisser la tension artérielle, comme l’amlodipine, le bépridil, le diltiazem, la félodipine, la nicardipine, la nifédipine, la nisoldipine et le vérapamil (pris oralement);
  • corticostéroïdes comme la dexaméthasone administrés par injection ou par voie orale;
  • médicament pour traiter certaines affections gastriques, comme le cisapride*;
  • plantes comme le chardon-Marie (Silybum marianum) et le millepertuis commun (Hypericum perforatum), ou produits contenant du chardon-Marie ou du millepertuis commun;
  • cobicistat : un produit qui inhibe certaines enzymes du foie et augmente les taux de certains médicaments utilisés pour traiter les infections par le VIH;
  • médicament pour traiter le VIH, comme l’atazanavir, le darunavir en association avec le ritonavir, le mésylate de délavirdine, l’éfavirenz, l’étravirine, le (fos)amprénavir, l’indinavir, le lopinavir, le nelfinavir, la névirapine, le ritonavir, le saquinavir et le tripranavir;
  • médicament pour abaisser le taux de cholestérol, comme l’atorvastatine, la lovastatine, la pitavastatine*, la pravastatine, la rosuvastatine et la simvastatine;
  • médicament pour diminuer la réponse immunitaire ou prévenir l’échec d’une greffe d’organe, comme la cyclosporine, le sirolimus et le tacrolimus;
  • médicament pour traiter l’hypertension pulmonaire, comme le sildénafil et le tadalafil;
  • médicament pour traiter les troubles du sommeil ou les troubles anxieux, comme le midazolam (pris oralement)* et le triazolam;
  • antihistaminiques comme l'astémizole* et la terfénadine*;
  • le lédipasvir, un médicament contre l’hépatite C.

* Non commercialisés au Canada.

Cette liste de médicaments n’est pas complète. Sachez quels médicaments vous prenez. Gardez-en une liste et montrez-la à votre professionnel de la santé quand vous obtenez un nouveau médicament. Celui-ci pourra vous dire si vous pouvez prendre ces médicaments avec Galexos®.

Certains de ces médicaments peuvent être obtenus sans ordonnance. Il est important que vous lisiez attentivement les notices d’emballage qui accompagnent ces médicaments.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Les médicaments suivants peuvent interagir avec Harvoni® :

  • antiacides (tels que Tums®, Rolaids® ou Alka-Seltzer®) ou médicaments qui renferment un ingrédient destiné à protéger l’estomac, utilisés pour les brûlures d’estomac et l’indigestion;
  • amiodarone (Cordarone®), un médicament utilisé pour traiter certains rythmes cardiaques anormaux;
  • carbamazépine (Tegretol®), un médicament utilisé pour traiter les convulsions, les douleurs au niveau des nerfs et les troubles bipolaires;
  • digoxine (Lanoxin, Toloxin®), un médicament utilisé pour traiter une insuffisance cardiaque congestive;
  • fumarate de ténofovir disoproxil (Atripla®, Complera®, Stribild®, Truvada®, Viread®), pour traiter le VIH;
  • médicaments pour traiter l’indigestion, les brûlures d’estomac ou les ulcères; par exemple, la nizatidine (Axid®), la famotidine (Pepcid AC®, Peptic Guard®, Ulcidine®), la cimétidine (Tagamet®), la ranitidine (Zantac®), l’ésoméprazole (Nexium®), le lansoprazole (Prevacid®), l’oméprazole (Losec®), le rabéprazole (Aciphex®) et le pantoprazole (Pantoloc®);
  • oxcarbazépine (Trileptal®), un médicament utilisé pour contrôler les convulsions;
  • phénobarbital, un médicament utilisé pour traiter l’anxiété et contrôler les convulsions;
  • phénytoïne (Dilantin®), un médicament utilisé pour contrôler les convulsions;
  • rifabutine (Mycobutin®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • rifampicine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • rosuvastatine (Crestor®), un médicament utilisé pour traiter des taux élevés de cholestérol et aider à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • siméprévir (Galexos®), un médicament utilisé pour traiter l’hépatite C;
  • millepertuis (Hypericum perforatum), un produit à base de plantes utilisé pour l’anxiété et la dépression;
  • tipranavir (Aptivus®) ou association tipranavir/ritonavir (Aptivus® et Norvir®), des médicaments utilisés pour traiter le VIH.

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec Harvoni®. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les médicaments, vitamines, minéraux, suppléments naturels et produits de médecine douce que vous prenez. Informez également votre professionnel de la santé si vous cessez de prendre l’un de ces produits ou si vous commencez à en prendre de nouveaux.

(lire plus)

Ne prenez pas Holkira Pak® en même temps que les médicaments suivants :

  • autres médicaments contenant du ritonavir (Norvir®, Kaletra®); l’atazanavir et le darunavir doivent être pris sans ritonavir lorsqu’ils sont administrés en concomitance avec Holkira Pak®
  • amiodarone (Cordarone®)
  • alfentanil
  • disopyramide (Rythmodan®)
  • évérolimus (Affinitor®, Affinitor® Disperz)
  • fentanyl (Abstral®, Duragesic®)
  • flécaïnamide
  • lidocaïne (administrée par voie générale)
  • propafénone (Rythmol®)
  • quétiapine (Seroquel®)
  • quinidine
  • rilpivirine (Edurant®, Complera®)
  • sirolimus (Rapamune®)

Les produits ci-dessous pourraient interagir avec Holkira Pak® :

  • alprazolam (Xanax®)
  • amlodipine (Norvasc®)
  • atazanavir (Reyataz®)
  • atorvastatine (Lipitor®)
  • carisoprodol*
  • candésartan (Atacand®/Atacand® Plus)
  • cyclobenzaprine
  • cyclosporine (Neoral®, Sandimmune®)
  • darunavir (Prezista®)
  • diazépam (Valium®)
  • digoxine (Lanoxin®)
  • diltiazem (Cardizem® CD)
  • fluticasone (Advair®, Flonase®, Flovent Diskus®, Flovent HFA®)
  • fluvastatine (Lescol®)
  • furosémide (Lasix®)
  • hydrocodone (Hycodan®, Novahistex®, Novahistine®, Tussionex®)
  • itraconazole (Sporanox®)
  • kétoconazole (Nizoral®)
  • losartan (Cozaar®/Hyzaar®)
  • nifédipine (Adalat® XL)
  • oméprazole (Losec®)
  • pitavastatine*
  • posaconazole (Posanol®)
  • pravastatine (Pravachol®)
  • rosuvastatine (Crestor®)
  • tacrolimus (Prograf®)
  • valsartan (Diovan®/ Diovan® HCT)
  • vérapamil (Isoptin® SR)
  • voriconazole (Vfend®)
  • warfarine (Coumadin®)

* Non commercialisé au Canada.

Demandez à votre professionnel de la santé si vous n’êtes pas certain que vous prenez l’un des médicaments énumérés ci-dessus. Conservez une liste de tous les médicaments que vous prenez. Présentez-la à votre professionnel de la santé lorsque vous recevez un nouveau médicament ou cessez d’en prendre un.

Si vous avez modifié la dose ou cessé de prendre l’un de vos autres médicaments durant le traitement par Holkira Pak®, demandez à votre professionnel de la santé s’il convient de modifier à nouveau la dose ou de recommencer à prendre ce médicament une fois que le traitement par Holkira Pak® est terminé.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Si vous prenez l’un des médicaments énumérés ci-dessous, votre professionnel de la santé devra peut-être en modifier la posologie.

Médicaments dont vous devez parler avec votre professionnel de la santé avant de prendre MaviretMC :

  • lovastatine, pravastatine (Pravachol®), rosuvastatine (Crestor®) – médicaments utilisés pour réduire le taux de cholestérol sanguin
  • carbamazépine (Tegretol®), phénobarbital, phénytoïne (Dilantin®) – médicaments normalement utilisés pour traiter les convulsions
  • cyclosporine (Neoral®, Sandimmune®), tacrolimus (Prograf®) – médicaments utilisés pour inhiber le système immunitaire
  • darunavir (Prezista®), éfavirenz (Sustiva®, Atripla®), lopinavir/ritonavir (Kaletra®), rilpivirine (Edurant®, Complera®), ritonavir (Norvir®) – médicaments utilisés pour traiter l'infection par le VIH
  • digoxine (Lanoxin®) – médicaments utilisés pour traiter des troubles cardiaques ou l'hypertension artérielle
  • millepertuis ou herbe de Saint-Jean (Hypericum perforatum) – médicaments utilisés pour traiter une dépression légère
  • antagonistes de la vitamine K (p. ex. warfarine [Coumadin®]) – médicaments utilisés pour aider à prévenir la formation de caillots dans le sang

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec MaviretMC. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

Les produits suivants peuvent interagir avec Sovaldi® :

  • amiodarone (Cordarone®), un médicament utilisé pour traiter certains rythmes cardiaques anormaux
  • carbamazépine (Tegretol®), un médicament utilisé pour traiter les crises d’épilepsie, les douleurs aux nerfs et le trouble bipolaire
  • oxcarbazépine (Trileptal®), un médicament utilisé pour contrôler les crises d´épilepsie
  • phénytoïne (Dilantin®), un médicament utilisé pour contrôler les crises d´épilepsie
  • phénobarbital, un médicament utilisé pour traiter l’anxiété et contrôler les crises d´épilepsie
  • rifabutine (Mycobutin®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose
  • rifampine (Rifadin®, Rifater®, Rofact®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose
  • millepertuis (Hypericum perforatum), un produit à base de plantes utilisé pour l’anxiété et la dépression

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec Sovaldi®. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments; vitamines; minéraux; suppléments naturels; produits de médecine douce.

(lire plus)

SunvepraMC et d’autres médicaments peuvent interagir entre eux. Ces interactions peuvent faire en sorte que vous ayez une quantité excessive ou insuffisante de SunvepraMC ou d’autres médicaments dans l’organisme, ce qui risque de modifier la façon dont ces médicaments agissent, ou encore de provoquer des effets secondaires. Ne commencez pas à prendre un nouveau médicament sans d’abord en parler à votre professionnel de la santé.

Autres médicaments qui risquent d’interagir avec SunvepraMC et qui peuvent nécessiter un ajustement de leur dose, dont les suivants :

  • dabigatran (Pradaxa®) (utilisé pour prévenir la formation de caillots sanguins)
  • dextrométhorphane (un médicament contre la toux contenu dans nombreux médicaments contre le rhume en vente libre, tels que Dimetapp, Robitussin, Theraflu, etc.)
  • digoxine (Digifab®, Digox®, Lanoxin®), flécaïnide (TambocorMC), propafénone (Rythmol®) (médicaments qui traitent les battements cardiaques irréguliers)
  • contraceptifs hormonaux
  • midazolam (médicament utilisé comme sédatif ou pour prévenir des convulsions)
  • rosuvastatine (Crestor®), atorvastatine (Caduet®, Lipitor®, Liptruzet*), fluvastatine (Lescol®), simvastatine (Zocor®), pitavastatine*, pravastatine (Pravachol®) (médicaments qui abaissent le taux de cholestérol)
  • amitriptyline*, imipramine, nortriptyline (Aventyl®) (médicaments qui traitent la dépression)

* Non commercialisé au Canada.

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec SunvepraMC. Vous devrez connaître tous les médicaments que vous prenez. Gardez une liste des médicaments que vous prenez et montrez-la à votre professionnel de la santé lorsque vous obtenez un nouveau médicament.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les médicaments, vitamines, minéraux, suppléments naturels et produits de médecine douce que vous prenez. Informez également votre professionnel de la santé si vous cessez de prendre l’un de ces produits ou si vous commencez à en prendre de nouveaux.

(lire plus)

Ne prenez pas TechnivieMC en même temps que les médicaments suivants :

  • autres médicaments contenant du ritonavir (Norvir®, Kaletra®); l’’atazanavir et le darunavir doivent être pris sans ritonavir lorsqu’ils sont administrés en concomitance avec TechnivieMC
  • amiodarone (Cordarone®)
  • alfentanil
  • disopyramide (Rythmodan®)
  • évérolimus (Affinitor®, Affinitor® Disperz)
  • fentanyl (Abstral®, Duragesic®)
  • flécaïnide
  • lidocaïne (à action générale)
  • propafénone (Rythmol®)
  • quétiapine (Seroquel®)
  • quinidine
  • rilpivirine (Edurant®, Complera®)
  • sirolimus (Rapamune®)

Les produits ci-dessous pourraient interagir avec TechnivieMC :

  • alprazolam (Xanax®)
  • amlodipine (Norvasc®)
  • atazanavir (Reyataz®)
  • atorvastatine (Lipitor®)
  • candésartan (Atacand®/Atacand® Plus)
  • carisoprodol*
  • cyclobenzaprine
  • cyclosporine (Neoral®, Sandimmune®)
  • darunavir (Prezista®)
  • diazépam (Valium®)
  • digoxine (Lanoxin®)
  • diltiazem (Cardizem® CD)
  • fluticasone (Advair®, Flonase®, Flovent Diskus®), Flovent HFA®)
  • fluvastatine (Lescol®)
  • furosémide (Lasix®)
  • hydrocodone (Hycodan®, Novahistex®, Novahistine®, Tussionex®)
  • itraconazole (Sporanox®)
  • kétoconazole (Nizoral®)
  • losartan (Cozaar®/Hyzaar®)
  • nifédipine (Adalat® XL)
  • oméprazole (Losec®)
  • pitavastatine*
  • posaconazole (Posanol®)
  • pravastatine (Pravachol®)
  • rosuvastatine (Crestor®)
  • tacrolimus (Prograf®)
  • valsartan (Diovan®/ Diovan® HCT)
  • vérapamil (Isoptin® SR)
  • voriconazole (Vfend®)
  • warfarine (Coumadin®)

* Non commercialisé au Canada.

Demandez à votre professionnel de la santé si vous n’êtes pas certain que vous prenez l’un des médicaments énumérés ci-dessus.

Conservez une liste de tous les médicaments que vous prenez. Présentez-la à votre professionnel de la santé lorsque vous recevez un nouveau médicament ou cessez d’en prendre un.

Si vous avez modifié la dose ou cessé de prendre l’un de vos autres médicaments durant le traitement par TechnivieMC, demandez à votre professionnel de la santé s’il convient de modifier à nouveau la dose ou de recommencer à prendre ce médicament une fois que le traitement par TechnivieMC est terminé.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez, y compris les médicaments, les vitamines, les minéraux, les suppléments naturels ou les produits de médecine douce.

(lire plus)

VoseviMC peut interagir avec :

  • l’amiodarone (Cordarone®), un médicament utilisé pour traiter l’arythmie cardiaque;
  • l’atazanavir (Reyataz®), un médicament utilisé pour traiter le VIH;
  • l’atorvastatine (Lipitor®), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • la carbamazépine (Tegretol®), un médicament utilisé pour traiter les crises d’épilepsie, la douleur provoquée par l’atteinte ou l’irritation d’un nerf, et le trouble bipolaire;
  • la cyclosporine (Neoral®, Sandimmune® I.V.), un médicament utilisé pour supprimer le système immunitaire;
  • la digoxine (Lanoxin®, Toloxin®), un médicament utilisé pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive et une certaine anomalie du rythme cardiaque (la fibrillation auriculaire);
  • l’éfavirenz (Sustiva®, Atripla®), un médicament utilisé pour traiter le VIH;
  • la fluvastatine (Lescol®, Lescol® XL), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • le lopinavir, un médicament utilisé pour traiter le VIH;
  • la lovastatine (Advicor®*, Mevacor®*), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • des médicaments contre l’indigestion, les brûlures d’estomac ou les ulcères; par exemple, la nizatidine (Axid®), la famotidine (Pepcid AC®, Peptic Guard®, Ulcidine®), la cimétidine (Tagamet®), la ranitidine (Zantac®), l’ésoméprazole (Nexium®), le lansoprazole (Prevacid®), l’oméprazole (Losec®), le rabéprazole (Aciphex®) et le pantoprazole (Pantoloc®) ou les anti-acides (comme Tums®, Rolaids® ou Alka-Seltzer®) qui contiennent un ingrédient pour protéger l’estomac;
  • l’éthinylestradiol, un médicament présent dans certains contraceptifs oraux utilisés pour empêcher une grossesse (p. ex. Alesse®, Apri®, Aviane®, Marvelon®, Seasonale®, Tri-Cyclen®, Yasmin®, Yaz®);
  • l’oxcarbazépine (Trileptal®), un médicament utilisé pour contrôler les crises épileptiques;
  • la pravastatine (Pravachol®), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • la rifabutine (Mycobutin®), un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • la rifapentine*, un médicament utilisé pour traiter la tuberculose;
  • la simvastatine (Zocor®), un médicament utilisé pour traiter les taux élevés de cholestérol et contribuer à prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux;
  • le fumarate de ténofovir disoproxil (Atripla®, Complera®, Stribild®, Truvada®, Viread®), pour traiter le VIH;
  • la warfarine (Coumadin®) ou d’autres médicaments similaires qu’on appelle des antagonistes de la vitamine K, pour éclaircir le sang. Votre professionnel de la santé devra peut-être ordonner plus souvent des analyses de votre sang afin de vérifier dans quelle mesure il peut coaguler.

* Non commercialisé au Canada.

Cette liste n’est pas une liste complète des médicaments pouvant interagir avec VoseviMC. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information.

(lire moins)

Informez votre professionnel de la santé au sujet de tous les médicaments que vous prenez, y compris les médicaments délivrés sur ordonnance et ceux en vente libre, les vitamines, les minéraux, les suppléments naturels et les produits de médecine douce.

(lire plus)

Zepatier® et certains médicaments peuvent avoir des répercussions les uns sur les autres.
Les médicaments suivants peuvent interagir avec Zepatier® :

Ne prenez pas Zepatier® et informez votre professionnel de la santé si vous prenez l’un des médicaments suivants :

  • bosentan (Tracleer®) : médicament contre l’hypertension artérielle pulmonaire
  • modafinil (Alertec®) : médicament pour aider les personnes qui ont de la difficulté à rester éveillées

Informez votre professionnel de la santé si vous prenez l’un des médicaments suivants :

  • kétoconazole par voie orale : médicament pour traiter les infections fongiques
  • tacrolimus : médicament pour prévenir le rejet d’une greffe d’organe
  • elvitégravir, cobicistat, emtricitabine et ténofovir : association d’antiviraux pour traiter le VIH
  • sunitinib : médicament pour traiter certains cancers

Informez votre professionnel de la santé si vous prenez l’un des médicaments suivants pour diminuer le taux de cholestérol dans le sang :

  • atorvastatine (Lipitor®)
  • fluvastatine (Lescol®)
  • lovastatine
  • rosuvastatine (Crestor®)
  • simvastatine (Zocor®)

Sachez quels médicaments vous prenez. Conservez une liste de vos médicaments et montrez-la à votre professionnel de la santé quand un nouveau médicament vous est prescrit.

Si vous prenez l’un de ces médicaments (ou si vous n’en êtes pas certain), consultez votre professionnel de la santé avant de prendre Zepatier®.

(lire moins)
Autres mises en garde à connaître

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre Daklinza®, afin de réduire la possibilité d’effets indésirables et pour assurer la bonne utilisation du médicament. Informez-le de toutes vos maladies ou de tous vos problèmes de santé, notamment :

(lire plus)
  • vous avez des problèmes de foie autres que l'infection par le virus de l'hépatite C;
  • vous êtes porteur du VIH-1;
  • vous avez subi une greffe du foie;
  • vous avez toute autre affection médicale;

On ne sait pas si Daklinza® passe dans le lait maternel. Vous et votre professionnel de la santé devez décider si vous prendrez Daklinza® ou si vous allaiterez. Vous ne devez pas faire les deux en même temps;

  • vous prenez d'autres médicaments (informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez);
  • vous présentez un trouble héréditaire rare d'intolérance au galactose (déficit grave en lactase ou syndrome de malabsorption du glucose et du galactose), puisque ce produit contient du lactose.

La prise d’un médicament antiviral comme Daklinza® peut augmenter l’évolutivité de l’hépatite B, ce qui pourrait entraîner des problèmes de foie comme une insuffisance hépatique ou la mort. Communiquez avec votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais subi de dépistage de l’hépatite B;
  • vous savez que vous êtes infecté par le virus de l’hépatite B;
  • vous avez déjà été infecté par le virus de l’hépatite B;

Votre professionnel de la santé pourrait effectuer des analyses sanguines :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour déterminer la quantité de virus de l’hépatite B dans votre sang;
  • et il pourrait prescrire un traitement contre l’hépatite B.

Un bloc cardiaque et une baisse prononcée de la fréquence cardiaque sont survenus chez des patients recevant de l'amiodarone en association avec Daklinza® et le sofosbuvir. Votre professionnel de la santé décidera si l'amiodarone peut être utilisée avec Daklinza® et le sofosbuvir. Veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé si vous présentez certains effets secondaires pendant que vous prenez cette association (voir « Quels sont les effets secondaires possibles de ce traitement? » et « Quels sont les effets secondaires graves possibles de ce traitement? »).

Si vous prenez Daklinza® en association avec le sofosbuvir (Sovaldi®), ne prenez pas d’autres médicaments contenant du sofosbuvir, comme Harvoni®.

Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, demandez conseil à votre professionnel de la santé avant de prendre ce médicament. On ne sait pas si Daklinza® peut nuire à l’enfant à naître.

Daklinza® peut être utilisé en association avec la ribavirine. La ribavirine peut causer des anomalies congénitales ou le décès de l’enfant à naître. Il est extrêmement important de prendre les mesures nécessaires pour éviter une grossesse.

  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer le traitement par Daklinza® en association avec la ribavirine, tous les mois durant le traitement et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Les femmes qui suivent un traitement par Daklinza® en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, ne doivent pas devenir enceintes durant le traitement et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception durant le traitement par Daklinza® en association avec la ribavirine et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Demandez à votre professionnel de la santé quelles formes de contraception peuvent être utilisées durant cette période.
  • Si vous êtes une femme qui suit un traitement par Daklinza® en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, et devenez enceinte durant le traitement ou dans les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments, informez-en immédiatement votre professionnel de la santé.

Grossesse lorsque Daklinza® N’est PAS pris en association avec la ribavirine :

Si vous NE prenez PAS la ribavirine en association avec Daklinza®, les renseignements suivants à propos de la grossesse s’appliquent :

  • On ne connaît pas les effets que pourrait avoir Daklinza® sur la grossesse ou sur un bébé à naître. Daklinza® ne doit pas être utilisé pendant la grossesse. Si vous êtes une femme en âge de procréer, utilisez une méthode de contraception efficace pendant le traitement par Daklinza® et pendant les 5 semaines suivant la fin du traitement.
(lire moins)

Pour contribuer à éviter les effets secondaires et assurer une utilisation correcte du médicament, consultez un professionnel de la santé avant de prendre Epclusa®. Discutez avec lui de tout problème de santé que vous pourriez présenter, y compris si vous :

(lire plus)
  • avez des problèmes de foie autres qu’une infection d’hépatite C;
  • avez récemment subi une greffe du foie;
  • êtes infecté par le VIH;
  • êtes atteint d’une néphropathie grave ou êtes sous dialyse;
  • êtes enceinte ou prévoyez de le devenir;
  • allaitez ou avez l’intention de le faire; n’allaitez PAS pendant que vous prenez Epclusa®;
  • prenez n’importe quel produit pouvant interagir avec Epclusa® (voir « Quels sont les produits médicinaux pouvant interagir avec ce médicament de marque? »).

Votre professionnel de la santé peut surveiller votre fonction hépatique pendant le traitement avec Epclusa®, dans certaines conditions.

La prise d’antiviraux comme Epclusa® peut augmenter l’activité de l’hépatite B. Ceci peut entraîner des problèmes de foie comme l’insuffisance hépatique et le décès. Contactez votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais réalisé un test pour l’hépatite B;
  • vous savez que vous avez actuellement une infection de l’hépatite B;
  • vous avez déjà eu une infection de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé peut réaliser des examens de sang :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour vérifier les niveaux d’hépatite B dans le sang;
  • et peut prescrire un traitement de l’hépatite B.

Si vous êtes enceinte ou prévoyez de le devenir, demandez l'avis d'un professionnel de la santé avant de prendre ce médicament. On ignore si Epclusa® nuira à votre enfant à naître.

Epclusa® peut être utilisé avec la ribavirine. La ribavirine peut causer des anomalies congénitales ou le décès de l'enfant à naître. Il convient de prendre toutes les mesures possibles pour éviter de devenir enceinte.

  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer à utiliser Epclusa® et la ribavirine, chaque mois pendant la prise de ces médicaments et pendant les six mois qui suivent l’arrêt du traitement.
  • Vous ou votre partenaire devez éviter toute grossesse pendant la prise d’Epclusa® en association avec la ribavirine ou dans les six mois après avoir cessé de prendre ces médicaments.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception pendant la prise d’Epclusa® et la ribavirine et pendant six mois après avoir cessé de prendre ces médicaments.
  • Consultez votre professionnel de la santé au sujet des moyens de contraception que vous pouvez utiliser.
  • Si vous ou votre partenaire devenez enceinte au cours du traitement avec Epclusa® et la ribavirine ou pendant les six mois qui suivent la fin du traitement, veuillez immédiatement en informer votre professionnel de la santé.

Autres mises en garde que vous devriez connaître :
Parce qu’Epclusa® contient déjà du sofosbuvir, ne prenez pas Epclusa® avec d’autres médicaments qui contiennent du sofosbuvir (p. ex. Sovaldi®, Harvoni®).

(lire moins)

AVANT de commencer un traitement par Galexos®, consultez votre professionnel de la santé si :

(lire plus)
  • vous êtes enceinte, pensez l’être ou prévoyez le devenir;
  • vous êtes un homme dont la partenaire est enceinte, pense l’être ou prévoit le devenir;
  • vous présentez d’autres troubles hépatiques en plus de l’hépatite C;
  • vous avez déjà pris du télaprévir ou du bocéprévir;
  • vous avez une hépatite C qui n’est pas de génotype 1 ou de génotype 4;
  • vous êtes infecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH);
  • vous avez ou avez déjà eu une hépatite B;
  • vous avez reçu ou allez recevoir une greffe d’organe;

On ignore si Galexos® passe dans le lait maternel. En consultation avec votre professionnel de la santé, vous devrez décider de soit prendre Galexos®, soit allaiter. Vous ne devez pas faire les deux.

  • vous avez un trouble héréditaire rare d’intolérance au galactose (carence grave en lactase ou malabsorption du glucose/galactose) puisque ce produit contient du lactose;
  • vous êtes originaire d'Asie orientale.

Prendre des médicaments antiviraux tels que Galexos® pourrait accroître l’activité de l’hépatite B. Ceci peut mener à des problèmes de foie comme une insuffisance hépatique et la mort.

Contacter votre professionnel de la santé si :

  • vous avez ou avez déjà eu une infection par l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé pourrait :

  • réaliser des analyses sanguines avant et après le traitement par Galexos®;
  • vérifier le taux d’hépatite B dans votre sang;
  • prescrire un traitement contre l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé effectuera des analyses de sang avant le début du traitement et périodiquement pendant le traitement. Ces analyses doivent aider votre professionnel de la santé à :

  • vérifier si le traitement est efficace dans votre cas;
  • vérifier votre fonction hépatique;
  • décider de la durée de votre traitement par Galexos® et les autres médicaments utilisés pour traiter votre hépatite C.

Vous pourriez être plus sensible au soleil (photosensibilité) lorsque vous prenez Galexos®. Pendant votre traitement par Galexos®, utilisez une protection solaire adéquate (comme un chapeau, des lunettes de soleil, des vêtements protecteurs ou un écran solaire). Évitez en particulier l’exposition intense ou prolongée au soleil (y compris les appareils de bronzage).

L’utilisation de Galexos® en association avec le peginterféron alfa et la ribavirine est associée à des éruptions cutanées qui peuvent être graves.

Communiquez avec votre professionnel de la santé si vous présentez des symptômes d’éruption cutanée. Celui-ci décidera s’il faut traiter l’éruption cutanée et/ou s’il faut arrêter un de vos médicaments, y compris Galexos®.

Le traitement par Galexos® en association avec le sofosbuvir pourrait ralentir la fréquence cardiaque (pouls) et entraîner d’autres symptômes lorsqu’il est pris avec l’amiodarone, un médicament qui est pris pour le traitement de certains problèmes cardiaques. Si vous prenez Galexos® avec le sofosbuvir et l’amiodarone et que vous manifestez l’un des symptômes suivants, ou si votre fréquence cardiaque a ralenti, communiquez immédiatement avec votre professionnel de la santé :

  • évanouissements ou sensation d’évanouissement
  • étourdissements ou sensation de tête légère
  • faiblesse ou fatigue extrême
  • douleur à la poitrine, essoufflement
  • confusion ou problèmes de mémoire

Des problèmes de foie graves, parfois mortels, ont été rapportés chez des patients qui prennent Galexos®. Un lien de cause à effet avec Galexos® n’a pas été établi. Votre professionnel de la santé pourrait effectuer des analyses sanguines pour vérifier votre fonction hépatique (fonction du foie) durant le traitement par Galexos®. Il pourrait vous demander d’arrêter de prendre Galexos® si vous manifestez des signes ou symptômes de problèmes au foie. Dites immédiatement à votre professionnel de la santé si vous manifestez l’un des symptômes suivants, ou s’ils s’aggravent durant le traitement par Galexos® :

  • fatigue
  • faiblesse
  • perte d’appétit
  • nausées et vomissements
  • jaunissement de la peau et des yeux
  • changement de la couleur des selles

Galexos® ne doit pas être utilisé chez des sujets de moins de 18 ans parce qu’il n’a pas fait l’objet d’études dans ce groupe d’âge.

Les femmes enceintes ne doivent pas prendre Galexos® à moins qu’il soit expressément indiqué par le professionnel de la santé.

Lorsque Galexos® est utilisé avec la ribavirine, veuillez lire la notice d’emballage de la ribavirine pour obtenir des renseignements concernant la grossesse. La ribavirine peut entraîner des malformations congénitales et la mort du fœtus.

  • Si vous êtes une femme, vous ne devez pas devenir enceinte pendant le traitement et pendant plusieurs mois après.
  • Si vous êtes un homme, votre partenaire féminine ne doit pas devenir enceinte pendant le traitement et pendant plusieurs mois après.

Si une grossesse survient pendant cette période, vous devez communiquer avec votre professionnel de la santé immédiatement.

  • Les femmes doivent utiliser une méthode de contraception efficace durant le traitement par Galexos®.
  • Lorsque Galexos® est administré avec la ribavirine, il faut lire la notice d’emballage de la ribavirine pour obtenir des renseignements concernant les exigences de contraception. Vous et votre partenaire devez utiliser deux méthodes de contraception efficaces pendant le traitement et pendant les six mois qui suivent. Vous devriez parler avec votre professionnel de la santé des façons d’éviter une grossesse.

Il est possible que le traitement d’association avec Galexos® ait un effet sur votre capacité à conduire un véhicule ou à utiliser des machines. Veuillez lire les notices d’emballage des autres médicaments pour obtenir des renseignements concernant la conduite et l’utilisation de machines. Ne conduisez pas et n’utilisez pas de machines si vous vous sentez faible ou étourdi, ou si vous avez la vue trouble.

(lire moins)

Avant de prendre Harvoni®, consultez votre professionnel de la santé, afin d’éviter les effets secondaires et de prendre le médicament correctement. Mentionnez à votre professionnel de la santé tous vos problèmes de santé, notamment si :

(lire plus)
  • vous avez des problèmes de foie autres qu’une infection par le virus de l’hépatite C;
  • vous avez subi une transplantation du foie;
  • vous êtes infecté par le VIH;
  • vous êtes atteint d’une maladie du foie grave ou êtes sous dialyse;
  • vous êtes enceinte ou prévoyez de le devenir;

N’allaitez PAS pendant que vous prenez Harvoni®;

  • vous prenez un des médicaments pouvant interagir avec Harvoni®;
  • vous êtes né avec un des rares problèmes d'intolérance au galactose (carence grave en lactase ou malabsorption du glucose et du galactose). Harvoni® contient du lactose.

Demandez l'avis de votre professionnel de la santé avant de prendre ce médicament.

La prise d’antiviraux comme Harvoni® peut augmenter l’activité de l’hépatite B. Ceci peut entraîner des problèmes de foie comme l’insuffisance hépatique et le décès.

Contactez votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais réalisé un test pour l’hépatite B;
  • vous savez que vous avez actuellement une infection de l’hépatite B;
  • vous avez déjà eu une infection de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé peut réaliser des examens de sang :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour vérifier les niveaux d’hépatite B dans le sang;
  • et peut prescrire un traitement de l’hépatite B.

Si vous êtes enceinte ou prévoyez de le devenir, demandez l'avis de votre professionnel de la santé avant de prendre ce médicament. On ignore si Harvoni® nuira à votre enfant à naître.

Harvoni® peut être utilisé avec la ribavirine. La ribavirine peut causer des anomalies congénitales ou le décès de l'enfant à naître. Il convient de prendre toutes les mesures possibles pour éviter de devenir enceinte.

  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer à utiliser Harvoni® et la ribavirine, chaque mois pendant la prise de ces médicaments et pendant les six mois qui suivent l´arrêt du traitement.
  • Vous ou votre partenaire devez éviter toute grossesse pendant la prise de Harvoni® en association avec la ribavirine ou dans les six mois après avoir cessé de prendre ces médicaments.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception pendant la prise de Harvoni® et la ribavirine et pendant six mois après avoir cessé de prendre ces médicaments.
  • Consultez votre professionnel de la santé au sujet des moyens de contraception que vous pouvez utiliser.
  • Si vous ou votre partenaire devenez enceinte au cours du traitement avec Harvoni® et la ribavirine ou pendant les six mois qui suivent la fin du traitement, veuillez immédiatement en informer votre professionnel de la santé.

Autre mise en garde que vous devez connaître :
Étant donné qu’Harvoni® contient déjà du sofosbuvir, ne le prenez pas avec d’autres médicaments renfermant du sofosbuvir (p. ex. Sovaldi®).

(lire moins)

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre Holkira Pak® afin d’utiliser le médicament correctement et d’éviter les effets secondaires. Informez-le de toutes vos maladies ou de tous vos problèmes de santé, notamment :

(lire plus)
  • Si vous avez une autre maladie, quelle qu’elle soit.

Les contraceptifs oraux contiennent habituellement de l’éthinyl estradiol. Toutefois, certains n’en contiennent pas. Vous ne devez pas utiliser de médicaments contenant de l’éthinyl estradiol lorsque vous prenez Holkira Pak®. Votre professionnel de la santé vous demandera d’arrêter de prendre ces médicaments ou de passer à une autre méthode de contraception pendant votre traitement par Holkira Pak®.

Vous ne devez pas prendre Holkira Pak® si vous prenez de l’évérolimus. La dose d’évérolimus ne peut être ajustée pour maintenir une concentration adéquate de ce médicament lorsqu’il est administré en même temps qu’Holkira Pak®.

Si vous prenez du tacrolimus, vous devez consulter votre professionnel de la santé afin de discuter des risques et des bienfaits associés à la prise d’Holkira Pak® en même temps que ce médicament :

  • des effets indésirables graves et potentiellement mortels se sont produits pendant le traitement par Holkira Pak® en même temps que le tacrolimus;
  • votre professionnel de la santé pourrait demander des analyses sanguines pour vérifier la concentration de tacrolimus dans votre sang au début et pendant le traitement par Holkira Pak®.

Parlez à votre professionnel de la santé si vous prenez de la cyclosporine en raison de votre greffe. Les concentrations de ce médicament peuvent changer s’il est pris en même temps qu’Holkira Pak®. Votre professionnel de la santé décidera de la quantité de cyclosporine que vous devez prendre :

  • avec Holkira Pak®;
  • lorsque vous aurez terminé le traitement par Holkira Pak®;
  • si vous devez cesser de prendre Holkira Pak® pour quelque raison que ce soit.
  • Si vous avez des problèmes de foie autres qu’une infection par le VHC.
  • Si vous souffrez également d’une infection par le VIH.

On ne sait pas si Holkira Pak® passe dans le lait maternel. Vous et votre professionnel de la santé devrez décider si vous prendrez Holkira Pak® ou si vous allaiterez. Vous ne devez pas faire les deux.

La prise d’un médicament antiviral comme Holkira Pak® peut augmenter l’évolutivité de l’hépatite B, ce qui pourrait entraîner des problèmes de foie comme une insuffisance hépatique ou la mort.

Communiquez avec votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais subi de dépistage de l’hépatite B;
  • vous savez que vous êtes infecté par le virus de l’hépatite B;
  • vous avez déjà été infecté par le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé pourrait effectuer des analyses sanguines :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour déterminer la quantité de virus de l’hépatite B dans votre sang;
  • et il pourrait prescrire un traitement contre l’hépatite B.
  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer le traitement par Holkira Pak® en association avec la ribavirine, tous les mois durant le traitement et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Les femmes qui suivent un traitement par Holkira Pak® en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, ne doivent pas devenir enceintes durant le traitement et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception durant le traitement par Holkira Pak® en association avec la ribavirine et pendant les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments.
  • Demandez à votre professionnel de la santé quelles formes de contraception peuvent être utilisées durant cette période.
  • Si vous êtes une femme qui suit un traitement par Holkira Pak® en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, et devenez enceinte durant le traitement ou dans les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments, informez-en immédiatement votre professionnel de la santé.

Autres mises en garde :

Ces graves problèmes de foie peuvent nécessiter une greffe du foie ou entraîner la mort.

Des augmentations des valeurs obtenues aux examens de la fonction du foie ont été observées chez des sujets qui prenaient les médicaments contenus dans Holkira Pak® dans le cadre d’études. Communiquez sans délai avec votre professionnel de la santé si vous avez des symptômes comme ceux qui sont énumérés ci-dessous, étant donné qu’ils pourraient indiquer que vous avez un problème de foie grave :

  • perte d’appétit (ne pas avoir envie de manger)
  • maux d’estomac
  • gonflement de la région de l’estomac
  • nausées (mal de cœur)
  • vomissements
  • fatigue ou faiblesse
  • jaunissement des yeux et de la peau
  • confusion
  • urines foncées et selles pâles

On ne sait pas si la prise d'Holkira Pak® est sûre et efficace chez les enfants âgés de moins de 18 ans.

Votre professionnel de la santé pourrait procéder à des analyses sanguines avant de commencer votre traitement et durant celui-ci. Ces analyses sanguines ont pour but de vérifier si le traitement fonctionne pour vous.

(lire moins)

Afin d’utiliser le médicament correctement et d’éviter les effets secondaires, consultez votre professionnel de la santé avant de prendre MaviretMC. Informez-le de tous vos problèmes de santé, notamment :

(lire plus)
  • si vous avez des problèmes de foie autres que l’infection par le virus de l’hépatite C;
  • si vous prenez d’autres médicaments pour le traitement d’une infection virale;

Les effets de MaviretMC pendant la grossesse sont inconnus. Évitez de devenir enceinte pendant que vous prenez MaviretMC. Avertissez votre professionnel de la santé si vous devenez enceinte pendant que vous prenez MaviretMC.

On ne sait pas si MaviretMC passe dans le lait maternel. Discutez avec votre professionnel de la santé de la meilleure façon de nourrir votre bébé si vous prenez MaviretMC.

  • si vous présentez une intolérance au galactose (p. ex. déficience en lactase ou malabsorption du glucose et du galactose), car ce produit contient du lactose.

La prise d’un médicament antiviral comme MaviretMC peut augmenter l’évolutivité de l’hépatite B, ce qui pourrait entraîner des problèmes de foie comme une insuffisance hépatique ou la mort. Parlez-en à votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais subi de dépistage de l’hépatite B;
  • vous savez que vous êtes infecté par le virus de l’hépatite B;
  • vous avez déjà été infecté par le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé pourrait demander des analyses de sang afin de vérifier si vous avez besoin d’un traitement contre l’hépatite B.

Si l’une de ces situations s’applique à vous, ou si vous n’en êtes pas certain, consultez votre professionnel de la santé avant de prendre MaviretMC.

(lire moins)

Pour contribuer à éviter les effets secondaires et assurer une utilisation correcte du médicament, consultez votre professionnel de la santé avant de prendre Sovaldi®. Discutez avec lui de tout problème de santé que vous pourriez présenter, y compris si vous :

(lire plus)
  • avez des problèmes de foie autres qu’une infection d'hépatite C;
  • êtes infecté par le VIH;
  • êtes atteint d’une maladie du foie grave;
  • avez une autre maladie;
  • êtes enceinte ou prévoyez de le devenir. On ne sait pas si Sovaldi® peut nuire à votre enfant à naître;

N’allaitez pas pendant que vous prenez Sovaldi®.

  • prenez n’importe quel produit pouvant interagir avec Sovaldi®.

La prise d’antiviraux comme Sovaldi® peut augmenter l’activité de l’hépatite B. Ceci peut entraîner des problèmes de foie comme l'insuffisance hépatique et le décès.

Contactez votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais réalisé un test pour l’hépatite B;
  • vous savez que vous avez actuellement une infection de l’hépatite B;
  • vous avez déjà eu une infection de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé peut réaliser des examens de sang :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour vérifier les niveaux d'hépatite B dans le sang;
  • et peut prescrire un traitement de l’hépatite B.

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre ce médicament.

Sovaldi® doit être utilisé avec de la ribavirine ou du peginterféron et de la ribavirine. La ribavirine peut causer des anomalies congénitales ou le décès de l’enfant à naître. Il convient de prendre toutes les mesures possibles pour éviter une grossesse.

  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer à utiliser Sovaldi® et la ribavirine, chaque mois pendant la prise de ces médicaments et pendant les six mois qui suivent l'arrêt du traitement.
  • Vous ou votre partenaire devez éviter toute grossesse pendant la prise de Sovaldi® en association avec la ribavirine ou dans les six mois après avoir cessé de prendre ces médicaments.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception pendant la prise de Sovaldi® avec de la ribavirine et pendant les six mois qui suivent l'arrêt du traitement.
  • Consultez votre professionnel de la santé au sujet des moyens de contraception que vous pouvez utiliser.
  • Si vous ou votre partenaire devenez enceinte au cours du traitement avec Sovaldi® et la ribavirine ou pendant les six mois qui suivent la fin du traitement, veuillez immédiatement en informer votre professionnel de la santé.

Autres mises en garde que vous devriez connaître :
Sovaldi® ne doit pas être pris avec d’autres médicaments contenant du sofosbuvir (p. ex. Harvoni®).

(lire moins)

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre SunvepraMC, afin de réduire la possibilité d'effets indésirables et pour assurer la bonne utilisation du médicament. Mentionnez à votre professionnel de la santé tous vos problèmes de santé, notamment si :

(lire plus)
  • vous avez subi une greffe du foie ou avez eu une maladie hépatique ou des problèmes de foie;
  • vous prenez d'autres médicaments;

Il est possible que l'activité de l’hépatite B augmente lorsque des médicaments comme SunvepraMC sont utilisés pour traiter l'hépatite C. Votre professionnel de la santé surveillera votre taux de virus de l'hépatite B et pourrait effectuer des analyses sanguines avant, pendant et après votre traitement contre l'hépatite C. Il pourrait vous prescrire un traitement contre l'hépatite B.

  • vous êtes porteur du VIH-1;
  • vous avez une maladie rénale;
  • vous avez toute autre affection médicale;
  • vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir;

On ne sait pas si SunvepraMC passe dans le lait maternel. Vous et votre professionnel de la santé devrez décider si vous allez prendre SunvepraMC ou si vous allez allaiter. Vous ne devez pas faire les deux en même temps.

Si vous prenez SunvepraMC en association avec Daklinza®, le peginterféron alfa et la ribavirine : Vous ou votre partenaire sexuelle ne devez pas devenir enceinte pendant le traitement et pendant les 6 mois suivant la fin du traitement.

  • Les femmes et les hommes doivent utiliser deux méthodes de contraception efficaces pendant le traitement et pendant les 6 mois suivant la fin du traitement par le peginterféron alfa et la ribavirine. Consultez votre professionnel de la santé pour connaître les méthodes de contraception qui peuvent être utilisées au cours de cette période. Certains contraceptifs oraux pourraient ne pas être efficaces avec SunvepraMC.
  • Les femmes doivent obtenir un test de grossesse négatif avant le début du traitement par le peginterféron alfa et la ribavirine, chaque mois durant le traitement, puis tous les mois pendant les 6 mois suivant la fin du traitement.
  • Si vous ou votre partenaire devenez enceinte pendant que vous prenez SunvepraMC, informez-en immédiatement votre professionnel de la santé.

Si vous NE prenez PAS de peginterféron alfa et de ribavirine, les renseignements suivants à propos de la grossesse s’appliquent :

  • On ne connaît pas les effets que pourrait avoir SunvepraMC sur la grossesse ou sur un bébé à naître. Si vous êtes une femme en âge de procréer, demandez à votre professionnel de la santé quelles méthodes contraceptives utiliser. Certains contraceptifs oraux pourraient ne pas être efficaces avec SunvepraMC.

Certaines personnes prenant SunvepraMC ont obtenu des résultats anormaux à des tests évaluant le fonctionnement du foie. Votre professionnel de la santé pourrait vous demander de subir des analyses sanguines toutes les 2 semaines durant les 12 premières semaines, puis toutes les 4 semaines pendant que vous prenez SunvepraMC. Si les résultats de ces tests s'écartent des valeurs normales, votre professionnel de la santé pourrait vous dire d'arrêter de prendre SunvepraMC.

(lire moins)

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre TechnivieMC afin d’utiliser le médicament correctement et d’éviter les effets secondaires. Informez-le de toutes vos maladies ou de tous vos problèmes de santé, notamment :

(lire plus)

Les contraceptifs oraux contiennent habituellement de l’éthinyl estradiol. Toutefois, certains n’en contiennent pas. Vous ne devez pas utiliser de médicaments contenant de l’éthinyl estradiol lorsque vous prenez TechnivieMC. Votre professionnel de la santé vous demandera d’arrêter de prendre ces médicaments ou de passer à une autre méthode de contraception pendant votre traitement par TechnivieMC.

  • Si vous avez une autre maladie, quelle qu’elle soit.

Vous ne devez pas prendre TechnivieMC si vous prenez de l’évérolimus. La dose d’évérolimus ne peut être ajustée pour maintenir une concentration adéquate de ce médicament lorsqu’il est administré en même temps que TechnivieMC.

Si vous prenez du tacrolimus, vous devez consulter votre professionnel de la santé afin de discuter des risques et des bienfaits associés à la prise de TechnivieMC en même temps que ce médicament.

  • Des effets indésirables graves et potentiellement mortels se sont produits pendant le traitement par TechnivieMC en même temps que le tacrolimus.
  • Votre professionnel de la santé pourrait demander des analyses sanguines pour vérifier la concentration de tacrolimus dans votre sang au début et pendant le traitement par TechnivieMC.

Parlez à votre professionnel de la santé si vous prenez de la cyclosporine en raison de votre greffe. Les concentrations de ce médicament peuvent changer s’il est pris en même temps que TechnivieMC. Votre professionnel de la santé décidera de la quantité de cyclosporine que vous devez prendre :

  • avec TECHNIVIE;
  • lorsque vous aurez terminé le traitement par TechnivieMC;
  • si vous devez cesser de prendre TechnivieMC pour quelque raison que ce soit.
  • Si vous avez des problèmes de foie autres qu’une infection par le VHC.
  • Si vous souffrez également d’une infection par le VIH.

On ne sait pas si TechnivieMC passe dans le lait maternel. Vous et votre professionnel de la santé devrez décider si vous prendrez TechnivieMC ou si vous allaiterez. Vous ne devez pas faire les deux.

La prise d’un médicament antiviral comme TechnivieMC peut augmenter l’évolutivité de l’hépatite B, ce qui pourrait entraîner des problèmes de foie comme une insuffisance hépatique ou la mort.

Communiquez avec votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais subi de dépistage de l’hépatite B;
  • vous savez que vous êtes infecté par le virus de l’hépatite B;
  • vous avez déjà été infecté par le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé pourrait effectuer des analyses sanguines :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour déterminer la quantité de virus de l’hépatite B dans votre sang;
  • et il pourrait prescrire un traitement contre l’hépatite B.
  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer le traitement par TechnivieMC en association avec la ribavirine, tous les mois durant le traitement et pendant les six mois qui suivent la fin du traitement.
  • Les femmes qui suivent un traitement par TechnivieMC en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, ne doivent pas devenir enceintes durant le traitement et pendant les six mois qui suivent la fin du traitement.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux moyens de contraception durant le traitement par TechnivieMC en association avec la ribavirine et pendant les six mois qui suivent la fin du traitement.
  • Demandez à votre professionnel de la santé quelles formes de contraception peuvent être utilisées durant cette période.
  • Si vous êtes une femme qui suit un traitement par TechnivieMC en association avec la ribavirine, ou dont le partenaire suit un tel traitement, et devenez enceinte durant le traitement ou dans les six mois qui suivent l’arrêt de la prise de ces médicaments, informez-en immédiatement votre professionnel de la santé.

Autres mises en garde :

Des augmentations des valeurs obtenues aux examens de la fonction hépatique ont été observées chez des sujets qui prenaient TechnivieMC dans le cadre d’études. Communiquez sans délai avec votre professionnel de la santé si vous avez des symptômes comme ceux qui sont énumérés ci-dessous, étant donné qu’ils pourraient indiquer que vous avez un problème de foie grave :

  • perte d’appétit (ne pas avoir envie de manger)
  • maux d’estomac
  • gonflement de la région de l’estomac
  • nausées (mal de cœur)
  • vomissements
  • fatigue ou faiblesse
  • jaunissement des yeux et de la peau
  • confusion
  • urines foncées et selles pâles

On ne sait pas si la prise de TechnivieMC est sûre et efficace chez les enfants âgés de moins de 18 ans.

Votre professionnel de la santé pourrait procéder à des analyses sanguines avant de commencer votre traitement et durant celui-ci. Ces analyses sanguines ont pour but de vérifier si le traitement fonctionne pour vous.

(lire moins)

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre VoseviMC, afin de réduire la possibilité d’effets secondaires et pour assurer la bonne utilisation du médicament. Mentionnez à votre professionnel de la santé tous vos problèmes de santé, y compris si vous :

(lire plus)
  • avez des problèmes de foie autres qu’une infection par le virus de l’hépatite C;
  • avez le VIH;
  • êtes atteint d’une néphropathie grave ou êtes sous dialyse;
  • prenez un médicament utilisé pour traiter certains rythmes cardiaques anormaux comme l’amiodarone (p. ex. Cordarone®); votre professionnel de la santé peut surveiller votre fonction cardiaque pendant votre traitement par VoseviMC;
  • êtes né avec un problème rare d’incapacité à tolérer le galactose (grave carence en lactase ou trouble de malabsorption du glucose ou du galactose). VoseviMC contient du lactose.

La prise d’antiviraux comme VoseviMC peut augmenter l’activité de l’hépatite B. Cela peut mener à des problèmes comme une insuffisance hépatique ou à la mort. Communiquez avec votre professionnel de la santé si :

  • vous n’avez jamais passé le test de détection de l’hépatite B;
  • vous savez que vous êtes actuellement infecté par le virus de l’hépatite B;
  • vous avez déjà eu une infection par le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé pourrait effectuer des tests sanguins :

  • avant le traitement de l’hépatite C;
  • pour vérifier les niveaux d’hépatite B dans votre sang;
  • et peut prescrire un traitement contre l’hépatite B.

Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, demandez l’avis de votre professionnel de la santé avant de prendre ce médicament. Les effets de VoseviMC pendant la grossesse ne sont pas connus. VoseviMC n’est pas recommandé pendant la grossesse. Informez votre professionnel de la santé si vous devenez enceinte pendant votre traitement par VoseviMC.

Si vous allaitez ou prévoyez allaiter, demandez conseil à votre professionnel de la santé. N’allaitez pas lorsque vous prenez VoseviMC.

Autres mises en garde que vous devriez connaître :

Parce que VoseviMC contient déjà du sofosbuvir, ne prenez pas VoseviMC avec un autre médicament qui contient du sofosbuvir (p. ex. Sovaldi®, Harvoni®, Epclusa®).

(lire moins)

Consultez votre professionnel de la santé avant de prendre Zepatier® afin de réduire la possibilité d’effets secondaires et de vous assurer de l’emploi approprié du médicament. Signalez tout problème de santé que vous pourriez avoir à votre professionnel de la santé, incluant :

(lire plus)
  • si vous avez déjà pris un médicament pour traiter l’hépatite C;
  • si vous souffrez de troubles du foie autres qu’une infection par le virus de l’hépatite C;
  • si vous avez subi une greffe de foie ou êtes en attente d’une greffe de foie;
  • si vous avez tout autre problème de santé;
  • si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, allaitez ou prévoyez allaiter.

Informez immédiatement votre professionnel de la santé si vous présentez les symptômes suivants de troubles du foie :

  • perte d’appétit
  • nausées et vomissements
  • fatigue et faiblesse
  • douleur abdominale
  • jaunissement de la peau ou du blanc des yeux
  • changement dans la couleur de vos selles

La prise de médicaments antiviraux comme Zepatier® peut augmenter l’activité de l’hépatite B. Cette activité accrue peut entraîner des problèmes au foie tels qu’une insuffisance hépatique et la mort.

Communiquez avec votre professionnel de la santé :

  • si vous n’avez jamais été testé pour l’hépatite B;
  • si vous savez que vous êtes présentement infecté par le virus de l’hépatite B;
  • si vous avez déjà été infecté par le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé peut :

  • effectuer des analyses sanguines avant le traitement contre le virus de l’hépatite C;
  • effectuer des analyses sanguines pour déterminer le taux de virus de l’hépatite B dans le sang;
  • prescrire un traitement contre le virus de l’hépatite B.

Votre professionnel de la santé décidera si Zepatier® vous convient.

Autres mises en garde à connaître :

  • Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, veuillez en informer votre professionnel de la santé.
  • Nous ignorons si Zepatier® peut nuire à l’enfant à naître.

Zepatier® peut être administré avec la ribavirine. La ribavirine peut causer des anomalies congénitales et la mort de l’enfant à naître. Il faut prendre toutes les mesures qui s’imposent pour éviter de devenir enceinte.

  • Les femmes doivent obtenir un résultat négatif à un test de grossesse avant de commencer à prendre Zepatier® et la ribavirine, puis chaque mois pendant qu’elles prennent les médicaments et pendant les six mois qui suivent l’arrêt du traitement.
  • Vous (ou votre partenaire) ne devez pas devenir enceinte pendant un traitement avec Zepatier® et la ribavirine et dans les six mois qui suivent l’arrêt du traitement.
  • Vous et votre partenaire devez utiliser deux méthodes de contraception pendant un traitement avec Zepatier® et la ribavirine et dans les six mois qui suivent l’arrêt du traitement.
  • Parlez avec votre professionnel de la santé des méthodes contraceptives que vous pouvez utiliser.
  • Si vous (ou votre partenaire) devenez enceinte pendant un traitement avec Zepatier® et la ribavirine ou dans les six mois qui suivent l’arrêt du traitement, avisez immédiatement votre professionnel de la santé.
  • Informez votre professionnel de la santé si vous allaitez ou avez l’intention de le faire.
  • Nous ignorons si Zepatier® est excrété dans le lait maternel et s’il peut être absorbé par le nourrisson.
  • Il est recommandé de ne pas allaiter durant un traitement avec Zepatier®.
  • Veuillez lire la notice d’emballage de la ribavirine pour obtenir d’importants renseignements au sujet de l’allaitement.
(lire moins)
Quels sont les effets secondaires possibles de ce traitement?

En association avec le sofosbuvir et la ribavirine
Effets secondaires fréquents et très fréquents :

(lire plus)
  • maux de tête
  • fatigue
  • nausées
  • éruption cutanée
  • diarrhée
  • troubles du sommeil

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

Effets secondaires les plus fréquents :

  • sensation de fatigue
  • maux de tête
(lire plus)

Lorsque le sofosbuvir (l'un des ingrédients actifs d'Epclusa®) est utilisé en association avec d'autres médicaments pour traiter l'hépatite C (p. ex. daclatasvir [Daklinza®], siméprévir [Galexos®] ou lédipasvir) et l'amiodarone (un médicament pour le cœur), les effets secondaires suivants peuvent survenir :

  • ralentissement du rythme cardiaque nécessitant un stimulateur cardiaque ou causant le décès.

Contactez immédiatement un professionnel de la santé si vous avez des symptômes de ralentissement du rythme cardiaque comme par exemple :

  • quasi-évanouissement ou évanouissement
  • étourdissements ou vertiges
  • ne pas bien se sentir
  • faiblesse ou fatigue excessive
  • essoufflement
  • douleurs thoraciques
  • confusion ou troubles de la mémoire

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

En association avec la ribavirine et le peginterféron alfa

Effets secondaires très fréquents (pouvant toucher plus d’une personne sur 10) :

  • démangeaisons cutanées
  • éruptions cutanées
(lire plus)

Effets secondaires fréquents (touchant moins d’une personne sur 10) :

  • augmentation des taux de bilirubine dans le sang
  • sensibilité à la lumière du soleil (photosensibilité)
  • constipation

En association avec le sofosbuvir

Effets secondaires fréquents (touchant moins d’une personne sur 10) :

  • démangeaisons de la peau
  • éruption cutanée*
  • constipation
  • sensibilité aux rayons du soleil (photosensibilité)
  • augmentation du taux de bilirubine dans le sang

* Remarque : Les éruptions cutanées peuvent toucher plus de 1 personne sur 10 (très fréquent) lorsque Galexos® est utilisé en association avec le sofosbuvir pendant 24 semaines.

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

Effets secondaires les plus fréquents :

  • fatigue
  • maux de tête

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

Effets secondaires fréquents :

  • sensation de fatigue ou de faiblesse
  • maux de tête
(lire plus)

En association avec la ribavirine
Effets secondaires fréquents :

  • sensation de fatigue ou de faiblesse
  • maux de tête
  • démangeaisons
  • nausées (mal de cœur)
  • troubles du sommeil

Des cas d’hypersensibilité (réaction allergique) accompagnée de symptômes tels qu’une enflure des lèvres et de la langue ont été signalés pendant le traitement par Holkira Pak®.

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

Effets secondaires les plus fréquents de MaviretMC :

  • fatigue
  • maux de tête
  • nausées (mal de cœur)
(lire plus)

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

En association avec la ribavirine :
Effets secondaires fréquents :

  • fatigue
  • maux de tête
  • insomnie
  • état triste/euphorique
  • nausées
  • faible taux de globules rouges (examen sanguin)
(lire plus)

En association avec de la ribavirine et du peginterféron alfa :
Effets secondaires fréquents :

  • fatigue
  • maux de tête
  • insomnie
  • état triste/euphorique
  • éruptions cutanées
  • nausées
  • faible taux de globules rouges (examen sanguin)

Lorsque Sovaldi® est utilisé en association avec d’autres médicaments pour l'hépatite C (p. ex. daclatasvir [Daklinza®], siméprévir [Galexos®] ou lédipasvir) et l'amiodarone (un médicament pour le cœur), les effets secondaires suivants peuvent survenir :

  • ralentissement du rythme cardiaque nécessitant un stimulateur cardiaque ou causant le décès

Contactez immédiatement votre professionnel de la santé si vous avez des symptômes de ralentissement du rythme cardiaque comme :

  • quasi-évanouissement ou évanouissement
  • étourdissements ou vertiges
  • malaise
  • faiblesse ou fatigue excessive
  • essoufflement
  • douleurs thoraciques
  • confusion ou troubles de la mémoire

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

Problèmes touchant le foie :
Certaines personnes prenant SunvepraMC ont des résultats anormaux à des tests évaluant le fonctionnement du foie.

(lire plus)

En association avec Daklinza® :
Effets secondaires les plus fréquents :

  • maux de tête
  • fatigue

En association avec Daklinza®, le peginterféron alfa et la ribavirine :
Effets secondaires les plus fréquents :

  • fatigue
  • maux de tête
  • démangeaisons
  • faiblesse inhabituelle
  • symptômes ressemblant à ceux de la grippe
  • difficulté à dormir (insomnie)
  • faible nombre de globules rouges
  • éruption cutanée
  • perte de cheveux
  • irritabilité
  • nausées

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

En association avec la ribavirine :
Effets secondaires fréquents :

  • maux de tête
  • démangeaisons
  • fatigue ou faiblesse
  • troubles du sommeil
  • trop grande quantité dans le sang d’une substance normale appelée bilirubine, qui pourrait causer le jaunissement de votre peau et de vos yeux

Autres effets secondaires :
Vous pourriez aussi présenter une réaction allergique. Les symptômes d’une réaction allergique comprennent :

  • enflure de la bouche, de la gorge, des mains et des pieds
  • difficulté à respirer
  • éruption cutanée
  • démangeaisons

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

Effets secondaires les plus fréquents :

  • maux de tête
  • sensation de fatigue
  • diarrhées
  • envie de vomir
  • troubles du sommeil
  • perte d’énergie ou de force
(lire plus)

Lorsque le sofosbuvir (l’un des médicaments que contient VoseviMC) est utilisé avec d’autres médicaments qui traitent l’hépatite C (p. ex. le daclatasvir [Daklinza®], le siméprévir [Galexos®] ou le lédipasvir) et l’amiodarone (un médicament pour les problèmes cardiaques), les effets secondaires peuvent être les suivants :

  • le ralentissement de la fréquence cardiaque nécessitant un stimulateur cardiaque ou la mort.

Communiquez immédiatement avec votre professionnel de la santé si vous présentez des symptômes de ralentissement de la fréquence cardiaque comme :

  • un évanouissement ou presque évanouissement;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • une sensation de malaise;
  • une sensation de faiblesse ou de fatigue excessive;
  • un essoufflement;
  • des douleurs thoraciques;
  • de la confusion ou des problèmes de mémoire.

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)

Effets secondaires très fréquents (plus de 10 %) :

  • maux de tête
  • fatigue
(lire plus)

Effets secondaires fréquents (1 à 10 %) :

  • douleur abdominale
  • constipation
  • diarrhée
  • sécheresse buccale
  • vomissements
  • nausées
  • faiblesse
  • diminution de l’appétit
  • douleurs articulaires
  • douleurs musculaires
  • étourdissements
  • anxiété
  • dépression
  • difficulté à dormir
  • irritabilité
  • chute des cheveux
  • démangeaisons

En association avec la ribavirine
Effets secondaires fréquents et très fréquents :

  • maux de tête
  • fatigue ou faiblesse
  • nausées ou vomissements
  • démangeaisons
  • douleurs musculaires
  • éruptions cutanées
  • troubles du sommeil
  • diminution du nombre de globules rouges
  • essoufflement
  • indigestion
  • diminution de l’appétit
  • toux
  • irritabilité

En association avec le sofosbuvir
Effets secondaires fréquents :

  • maux de tête
  • nausées
  • diarrhée
  • sensation de fatigue

Vous pourriez ressentir d’autres effets secondaires que ceux qui figurent sur cette liste en prenant ce médicament. Si vous présentez un effet secondaire qui n’est pas mentionné ici, ou que celui-ci s’aggrave au point de perturber vos tâches quotidiennes, consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).

(lire moins)
Quels sont les effets secondaires graves possibles de ce traitement?

Daklinza® en association avec le sofosbuvir et un médicament appelé amiodarone peut causer des effets secondaires graves, dont les suivants :

(lire plus)
  • Fréquence cardiaque lente (bradycardie). Consultez un professionnel de la santé immédiatement si vous prenez de l'amiodarone avec le sofosbuvir et Daklinza® et si vous présentez l'un des symptômes suivants :
    • évanouissements ou quasi-évanouissement
    • faiblesse
    • douleur thoracique
    • vertiges ou étourdissements
    • fatigue
    • confusion
    • malaise
    • essoufflement
    • problèmes de mémoire

En association avec la ribavirine
Effets secondaires très fréquents :

  • Faible nombre de globules rouges (anémie) Les symptômes comprennent :
    • fatigue
    • maux de tête
    • essoufflement
    • étourdissements
    • pâleur

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information. En présence de l'un ou l'autre de ces effets secondaires graves, ou en cas de symptôme ou de malaise pénible non mentionné dans le présent document ou d’aggravation d’un symptôme ou d’un malaise vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes, consultez un professionnel de la santé.

(lire moins)

Ne s'applique pas.

Effets secondaires graves fréquents :

(lire plus)
  • sensibilité à la lumière du soleil
    • Symptômes :
      • coup de soleil
      • formation de cloques
      • rougeur de la peau
      • gonflement de la peau

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information. En présence de l'un ou l'autre de ces effets secondaires graves, ou en cas de symptôme ou de malaise pénible non mentionné dans le présent document ou d’aggravation d’un symptôme ou d’un malaise vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes, consultez un professionnel de la santé.

(lire moins)

Réactions allergiques graves

Symptômes :

  • éruptions cutanées, avec ou sans cloques
  • enflure au niveau du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge
  • difficultés à respirer
(lire plus)

En association avec un médicament appelé amiodarone (Cordarone®, un médicament pour le cœur) :
Effets secondaires graves rares :

  • ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie) nécessitant un stimulateur cardiaque ou causant le décès; les symptômes comprennent :
    • quasi-évanouissement ou évanouissement
    • étourdissements ou vertiges
    • malaise
    • faiblesse, fatigue excessive
    • essoufflement
    • douleurs thoraciques
    • confusion ou troubles de la mémoire

Contactez immédiatement votre professionnel de la santé si vous avez des symptômes de ralentissement du rythme cardiaque comme ceux énumérés précédemment.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information. En présence de l'un ou l'autre de ces effets secondaires graves, ou en cas de symptôme ou de malaise pénible non mentionné dans le présent document ou d’aggravation d’un symptôme ou d’un malaise vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes, consultez un professionnel de la santé.

(lire moins)

Ne s'applique pas.

Ne s'applique pas.

En association avec de la ribavirine et du peginterféron alfa :
Effets secondaires très fréquents :

(lire plus)
  • faibles taux de globules rouges (anémie) avec symptômes comme :
    • fatigue
    • maux de tête
    • essoufflement
    • étourdissements
    • teint pâle
  • faibles taux de globules blancs (neutropénie) avec symptômes comme :
    • nombre accru d’infections
  • faibles taux de plaquettes (thrombocytopénie) avec symptômes comme :
    • ecchymoses et tendance accrue aux saignements

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information. En présence de l'un ou l'autre de ces effets secondaires graves, ou en cas de symptôme ou de malaise pénible non mentionné dans le présent document ou d’aggravation d’un symptôme ou d’un malaise vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes, consultez un professionnel de la santé.

(lire moins)

En association avec le peginterféron alfa et la ribavirine :
Effets secondaires très fréquents :

(lire plus)
  • faible nombre de globules rouges (anémie)
    • Symptômes :
      • fatigue
      • maux de tête
      • essoufflement
      • étourdissements
      • pâleur
  • faible nombre de globules blancs (neutropénie)
    • Symptômes :
      • augmentation des infections

Effets secondaires fréquents :

  • faible nombre de plaquettes (thrombocytopénie)
    • Symptômes :
      • ecchymoses (bleus) et tendance accrue aux saignements

Ces effets secondaires sont couramment associés au traitement par l’association de peginterféron alfa et de ribavirine.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Consultez un professionnel de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) pour obtenir plus d'information. En présence de l'un ou l'autre de ces effets secondaires graves, ou en cas de symptôme ou de malaise pénible non mentionné dans le présent document ou d’aggravation d’un symptôme ou d’un malaise vous empêchant de vaquer à vos occupations quotidiennes, consultez un professionnel de la santé.

(lire moins)

Ne s'applique pas.

Ne s'applique pas.

Ne s'applique pas.

Epclusa, Harvoni, Sovaldi et Vosevi sont des marques de commerce de Gilead Sciences Inc. ou de ses sociétés affiliées.
Toutes les marques de commerce et les marques déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Au moment de la publication (juin 2017), le contenu de ce tableau était exact et assujetti aux Conditions d'utilisation du site Web.

La déclaration de tout effet secondaire grave ou imprévu à Santé Canada peut contribuer à améliorer l’utilisation sécuritaire des produits de santé par les Canadiens. Votre déclaration peut permettre d’identifier d’autres effets secondaires et de faire changer les renseignements relatifs à la sécurité du produit.

Trois façons de signaler :

  • Faire une déclaration en ligne au MedEffet;
  • Téléphoner au numéro sans frais 1-866-234-2345; ou
  • Envoyer un formulaire de déclaration des effets secondaires du consommateur par télécopieur ou par la poste :
    • Numéro de télécopieur sans frais 1-866-678-6789
    • Adresse postale :
      Santé Canada
      Indice de l’adresse : 1908C
      Ottawa (Ontario)
      K1A 0K9

Des étiquettes d’adresse prépayées et le formulaire sont disponibles au MedEffet.

REMARQUE : Consultez votre professionnel de la santé si vous avez besoin de renseignements sur le traitement des effets secondaires. Le Programme Canada Vigilance ne donne pas de conseils médicaux.