L’hépatite C est une maladie grave, mais curable. Pourriez-vous être à risque?| vivresanshepatitec.ca

Repenser L'hépatite C

La vérité sur l’hépatite C

L’hépatite C est causée par un virus présent dans le sang qui provoque une inflammation du foie. Elle peut être à l’origine de graves problèmes du foie et mener à la cirrhose, ou même au cancer du foie. Autrement dit, c’est une maladie plus grave qu’on ne le croit. De plus, vous pouvez être atteint d’hépatite C depuis des années, voire des décennies, sans présenter aucun symptôme. Toutefois, il y a une bonne nouvelle : pour bon nombre de patients, l’hépatite C est curable.

Le dépistage de l’hépatite C s’effectue facilement par un simple test sanguin. La Fondation canadienne du foie recommande ce test à toutes les personnes nées entre 1945 et 1975.

Plus l’hépatite C est traitée tôt, meilleures sont vos chances d’obtenir une guérison complète, c’est-à-dire que plus aucun virus ne soit détecté dans votre sang 3 mois après la fin du traitement. Cependant, le fait d’être guéri ne signifie pas que vous êtes à l’abri d’une nouvelle infection par le virus de l’hépatite C.

Il y a une autre bonne nouvelle : dans certains cas, les dommages causés à votre foie par l’hépatite C peuvent être réversibles. Par conséquent, une fois que vous avez suivi un traitement, il est possible que votre foie puisse se « régénérer » avec le temps.


Progression de l’hépatite C

Environ 1 personne sur 4 est capable de venir à bout du virus toute seule. Environ 3 personnes sur 4 Ne sont pas capables de venir à bout du virus toutes seules et on considère qu’une infection qui dure plus de 6 mois est chronique.

Vous pourriez penser que si vous n’avez pas de symptôme, vous n’avez pas à vous inquiéter. Malheureusement, cela n’est pas vrai. La vérité est que vous pouvez être atteint d’hépatite C depuis des années, et même des décennies, sans avoir aucun symptôme.

Les 6 premiers mois de l’infection par le virus de l’hépatite C constituent ce qu’on appelle la phase aiguë. Chez la plupart des gens, l’infection aiguë se transforme en infection chronique, une maladie beaucoup plus grave qui peut causer de graves lésions du foie, des problèmes de santé à long terme et même la mort.


Le saviez-vous?

« Hépatite C » est le nom de la maladie chronique ET du virus qui cause la maladie. Si votre professionnel de la santé vous informe que vous avez l’hépatite C, vous avez alors contracté le virus et une infection de longue durée s’est développée. Souvenez-vous, l’hépatite C chronique ne se développe pas chez toutes les personnes exposées à l’hépatite C.


Voici certains des symptômes que vous pourriez présenter :

  • Fatigue
  • Léthargie
  • Baisse de l’appétit
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Nausée
  • Douleurs abdominales
  • Jaunisse (coloration jaune de la peau et du blanc de l’œil)

L’hépatite C est une maladie silencieuse, car une personne peut en être atteinte pendant des années sans présenter de symptôme, en ignorant complètement que cette maladie est lentement en train de s’attaquer à son foie. Et comme le test de dépistage de l’hépatite C ne fait pas partie des examens médicaux périodiques, votre professionnel de la santé pourrait ne pas savoir que vous êtes à risque.

La bonne nouvelle est que l’on peut traiter l’hépatite C et que plus tôt vous saurez que vous êtes atteint, plus vite vous pourrez discuter de vos options avec votre professionnel de la santé. Tous les traitements ne sont pas efficaces pour tout le monde, et votre professionnel de la santé vous aidera à déterminer la meilleure option dans votre situation.

Pensez-vous être à risque d’avoir l’hépatite C?

Pour savoir si vous devriez passer des tests, voyez si les facteurs de risque suivants s’appliquent à votre cas ou répondez au questionnaire d’évaluation des risques.

Parmi les facteurs de risque d’hépatite C, on compte :

  • Avoir reçu une transfusion de sang, des produits sanguins, ou encore subi une greffe d’organe au Canada avant 1990;
  • Avoir reçu des tatouages ou des perçages;
  • Avoir reçu accidentellement une piqûre d’aiguille ou de seringue;
  • Avoir reçu des vaccins ou une transfusion sanguine, ou subi des interventions médicales ou chirurgicales dans un pays où l’hépatite C est fréquente.

Ce ne sont pas les seuls facteurs de risque d’hépatite C. Vous pouvez en apprendre davantage au sujet des autres facteurs de risque en répondant au questionnaire d’évaluation des risques pour savoir si vous devriez subir un examen.



Dépistage de l’hépatite C

Le dépistage de l’hépatite C ne fait pas partie des examens médicaux périodiques ou des tests sanguins que votre professionnel de la santé vous prescrit normalement. Des tests particuliers doivent être effectués si votre professionnel de la santé et vous soupçonnez que vous êtes à risque d’hépatite C.

Votre professionnel de la santé vous prescrira quelques tests très simples pour déterminer si vous êtes atteint d’hépatite C chronique :

Tout d’abord, votre professionnel de la santé vous prescrira un test permettant de déterminer si vous avez des anticorps contre le virus de l’hépatite C (VHC). Il s’agit d’un simple test sanguin.

Si vous obtenez un résultat positif au test de détection des anticorps contre le virus de l’hépatite C, cela signifie qu’à un certain moment de votre vie, vous avez été en contact avec ce virus. La présence de ces anticorps indique uniquement que vous avez déjà été exposé au virus – elle ne vous protège PAS contre une infection ou une réinfection par le virus de l’hépatite C.

Si vous obtenez un résultat positif au test de détection des anticorps contre le virus de l’hépatite C, votre professionnel de la santé devra effectuer d’autres tests pour déterminer si vous êtes atteint d’hépatite C chronique. Ne l’oubliez pas, même si 1 personne sur 4 vient à bout du virus toute seule, cette personne continue cependant à avoir des anticorps contre le virus.

Ce test sanguin sert à dépister la présence du matériel génétique du virus dans votre sang. Il permet de savoir si le virus est encore présent dans votre sang, et en quelle quantité. C’est le seul test qui peut confirmer un diagnostic d’hépatite C. Votre professionnel de la santé pourrait faire référence aux résultats de ce texte en parlant de « charge virale ».

Ce test permet de savoir quelle est la souche (ou le « génotype ») du virus de l’hépatite C présent dans votre sang. Il existe six génotypes principaux du virus de l’hépatite C, numérotés de 1 à 6. Au Canada, le génotype 1 est le plus répandu, et les génotypes 2 et 3 sont à l’origine de presque tous les autres cas d’infection par le virus de l’hépatite C. La connaissance de votre génotype aidera également votre professionnel de la santé à déterminer quels traitements sont les plus appropriés pour vous.

Votre professionnel de la santé pourrait aussi prescrire des tests permettant de savoir si votre foie fonctionne bien. Pour ce faire, des tests sanguins et une tomodensitométrie non invasive de votre foie pourraient être effectués.

Si vous avez des questions au sujet de l’un des tests qui vous sont prescrits, n’hésitez pas à en parler à votre un professionnel de la santé (médecin, infirmière ou pharmacien).


Les faits

Environ
250 000

L’hépatite C chronique touche près de 250 000 Canadiens

Environ
80 %

Près de 8 Canadiens sur 10 atteints d’hépatite C sont nés entre 1945 et 1975


44 %

Près de la moitié des Canadiens atteints d’hépatite C ne savent pas qu’ils sont infectés


L’hépatite C est une des principales causes de greffe du foie

Jusqu’à 5 % des personnes atteintes d’hépatite C chronique décéderont d’un cancer du foie ou d’une cirrhose grave

L’hépatite C est curable